bowen

L’asthme et la technique Bowen


La technique Bowen

La technique Bowen, mise au point par l’australien Tom Bowen dans les années 50, est une méthode manuelle neuro-musculaire extrêmement délicate.

bowen asthme .jpg

En effet, il s’agit d’une méthode ne comportant qu’un nombre limité de petites manipulations simples, mais extrêmement précises et de longues pauses entre les manipulations.

La méthode vise à redonner au corps son équilibre perdu, à combattre les douleurs et à stimuler les mécanismes d’autoguérison.

Grâce à ces mouvements, l’organisme se répare, le corps élimine les toxines et remodèle les flux énergétiques.

La méthode est holistique et permet naturellement de relaxer chaque personne profondément ! Elle donne une sensation de bien-être physique, émotionnel ainsi que mental.

Il n’y a aucune contre-indication. La technique est appréciée par les femmes enceintes, les bébés à la naissance, les enfants & ados, les personnes âgées, les athlètes de haut niveau, les personnes porteuses d’un handicap,…  

La technique Bowen est, entre autres, indiquée dans les cas suivants :

douleurs de dos, problèmes digestifs, troubles ORL, maux de tête, migraines, problèmes de genoux, de chevilles, de pieds, dérèglements hormonaux et liés aux menstruations, douleurs à la nuque, aux épaules, fibromyalgie et syndrome de fatigue chronique, douleur de bassin, scoliose, jambes de longueurs différentes, accidents, traumas, blessures, entorses, énurésie, besoin ou envie de relaxation générale, problèmes respiratoires et asthme

BOWEN Catherine Campioni photo1.JPG

L’asthme

L’asthme est provoqué par un rétrécissement des bronches. Ce rétrécissement est responsable d’une difficulté respiratoire, d’une respiration sifflante qui peut parfois être accompagnée de toux. L’asthme est en général accompagné d’une inflammation de l’appareil respiratoire, les causes pouvant être multiples.

Lorsque les bronches sont rétrécies, la vitesse de l’air expiré est plus faible que chez un individu non malade.

La conséquence est qu’un asthmatique a l’impression d’être à bout de souffle, surtout s’il fait un effort qui fait augmenter sa fréquence de respiration.

Le risque est que le patient s’étouffe, car il ne peut pas respirer assez.

Chez les asthmatiques, il peut survenir une crise d’asthme, durant laquelle les bronches se ferment encore plus que d’habitude. Le patient doit alors prendre son traitement pour dilater les bronches : sinon, il risque de perdre connaissance, il risque sa vie …

L’asthme & la technique Bowen

Quelque soit le degré d’intensité d’asthme, la technique permet de réduire souvent très rapidement le nombre et l’intensité des crises et ceci à long terme.

Vu que la méthode Bowen est très douce et non invasive, il n’y a aucune contre indication de l’utiliser en cas d’asthme ou de problèmes respiratoires.

BOWEN Catherine Campioni photo 2.JPG

Le nombre de séances n’est pas nécessairement élevé. Il suffit souvent de quelques séances pour changer la situation de la personne qui souffre d’asthme.

Très souvent la méthode va détendre la région de la cage thoracique et du diaphragme et diminuer le sentiment d’oppression, ce qui va aider l’asthmatique.

Les effets de la technique Bowen peuvent se faire ressentir immédiatement ou durant les jours qui suivent la séance.

Améliorer son hygiène de vie et son alimentation, en parallèle, est évidemment indiqué.

Comment la méthode Bowen va-t-elle agir sur l’asthme ?

Lors d’une crise d’asthme, le point clé est le diaphragme. Celui-ci se contracte lors de l’inspiration et se relâche lors de l’expiration. En cas d’asthme ou de pathologie respiratoire, le diaphragme peut être constamment contracté, d’où la respiration « sifflante » d’un asthmatique.

Si un élément déclencheur, comme un rhume, une inflammation ou une allergie apparait, le diaphragme va se contracter de plus en plus permettant ainsi d’inspirer, mais l’expiration deviendra de plus en plus difficile.

La procédure respiratoire Bowen aidera à relâcher les muscles, en particulier le diaphragme, qui se détendra de plus en plus. D’où la diminution des crises et de leur intensité, en particulier chez les jeunes enfants, suite à un séance Bowen.

Comment se déroule une séance Bowen ?

Lors de la première séance, qui dure environ 1h30, nous faisons plus ample connaissance.

Les séances suivantes, si nécessaires, durent généralement entre 45 minutes et 1 heure. La durée d’une séance est plus courte chez un bébé et chez un enfant que chez un adulte.

Une des particularités de la technique Bowen est le calme dans lequel se déroulent les séances. Pour que les moves (nom que l’on donne aux manipulations) puissent produire leur effet à travers le système nerveux, il faut minimiser les interférences provenant d’autres stimuli. Pendant une séance, il n’y aura pas de bruit, pas de musique, pas de paroles, pas d’odeurs, etc.

J’ invite la personne à s’allonger confortablement et à se couvrir d’une couverture. Les personnes qui ont du mal à s’allonger peuvent s’installer sur une chaise (femme enceinte, personne âgée, personne blessée, …)

Je procède ensuite à quelques touchers légers, sans douleur et très précis.

Après chaque série de touchers, je vous laisse seul pendant 2 à 15 minutes, selon le traitement qui vous convient. Cette « pause » est indispensable et essentielle. Elle permet de donner le temps au corps d’intégrer et de gérer « l’information » qu’il a reçue. La pause donne aussi le temps à la vibration de s’amenuiser d’elle-même.

À l’abri de stimuli parasites, le processus d’auto-normalisation du corps peut alors se produire.

Bien que les moves puissent se faire à travers des vêtements légers, il est plus facile et plus efficace de travailler directement sur la peau.

Le soir du traitement, je conseille un repas léger pris tôt dans la soirée ainsi que beaucoup de repos. Il est important de boire plus d’eau que d’habitude les jours qui suivent un traitement et de marcher plus que d’habitude à l’air frais.

Il est conseillé qu’aucun autre traitement manuel n’ait été pratiqué une semaine avant une séance Bowen et il vaut mieux ne pas consulter d’autres thérapeutes manuels une semaine après une séance. Ceci afin de ne pas interférer dans les effets de la technique Bowen, qui peuvent se prolonger pendant plusieurs jours…

plus d’infos http://www.catherinecampioni.be/ccampionibowenhistoire.html

L’épouse de Tom Bowen & l’asthme

Avant le développement de la technique, l’épouse de Tom Bowen souffrait d’asthme et était régulièrement hospitalisée. Grâce à la technique mise au point par son époux et grâce à des modifications alimentaires et d’hygiène de vie que son époux lui suggéra, Mme Bowen a su vivre une vie tout à fait normale et n’a plus jamais du être hospitalisée.

Les recherches concernant l’asthme & la méthode Bowen

The bowen technique national asthma research program – d’octobre 2002 à mars 2004 à Londres, par Nikke Ariff

24 volontaires de plus de 16 ans, suivis pendant 12 mois, 16 femmes & 8 hommes, diagnostiqués asthmatiques depuis <5 ans (2), de 5-10 ans (8), de 10-15 ans (3), depuis plus de 15 ans (11).

les volontaires ont écrit un journal durant les 12 mois de la durée de la recherche pour décrire leur état et y inscrire chaque crise d’asthme

les résultats :

les 24 volontaires ont tous dit que la technique Bowen a eu un effet positif sur leur maladie.

7 personnes sur 24 trouvaient que l’asthme s’était fortement amélioré, 14 nettement & 3 légèrement.

20 personnes sur 24 ont dit avoir vécu une réduction de la fréquence des crises d’asthme,

18 ont rapporté une diminution de l’intensité des crises,

18 utilisent moins de médicaments qu’avant les séances de Bowen,

14 disent qu’ils réagissent mieux aux médicaments.

le nombre de crises a diminué fortement après 6 mois de traitement : 84 crises au total durant les 6 premiers mois contre 26 les 6 derniers mois.

22 personnes sur 24 ont aussi rapporté que d’autres problèmes ont été résolus suite aux séances de méthode Bowen (problèmes de dos, d’épaule, de nuque, de genoux, de migraines et de maux de tête, de rhume des foins, de syndrome du colon irritable, de problèmes de circulation, d’insomnies, d’anxiété, stress & dépression, de niveau d’énergie,…)

tous les résultats sont sur

https://thebowentechnique.com/asthma-national-study/

Alastair Rattray, un praticien & enseignant de la méthode Bowen s’est spécialisé dans le traitement de l’asthme. Il a constaté que les résultats obtenus sont similaires pour une personne sous traitement médicamenteux que pour une personne non traitée. Selon lui, les résultats sont aussi similaires quelque soit l’âge de la personne souffrant d’asthme.

plus d’infos ?

n’hésitez pas à me contacter
00 (32) 497 412 460
naturo@catherinecampioni.be
http://www.catherinecampioni.be

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s